mise à jour
19-jan-15

frustration

 

Paie

Votre relèvé de paie

Pour accéder à la paie électronique (vous avez besoin de votre numéro d'employé qui commence 884) Les de payes sont:

2014-15: August 28, Sept 11, 25, Oct 9, 23, Nov 6, 20, Dec 4, 18, Jan 1, 15, 29, Feb 12, 26, Mar 12, 26, Apr 9, 23, May 7, 21, June 4, 18, July 2, 16, 30, Aug 13

Échelle de salaire

Pourquoi mon salaire net baisse-t-il à la relâche

Congé maladie - assurance-salaire (5-10.04, 5-10.15)

Les 5 premiers jours de maladie sont payable avec les journées monnayable et non-monnayable accumulés. Un papier du médecin n’est pas toujours requis. Les 5 journées n’ont pas besoin d’être consecutive, mais rapproché.
Si vous avez moins de 5 jours en banque, vous ne serez pas payé pour les jours manquants. Après les 5 premier jours vous serez placé sur l’assurance salaire et payé à 75% de votre salaire. Un papier du medecin sera requis. Demandé le formulaire au Ressources Humaines de la commission scolaire.

Les jours de congé de maladie

Le cas échéant, la première journée de l'année de travail, la commission crédite à toute enseignante ou tout enseignant à temps plein qu’elle emploie et couvert par le présent article, six jours de congé de maladie. L'enseignante ou l'enseignant qui travail à temps partiel, a droit au crédit d'une fraction de six jours de congé de maladie équivalente à la fraction du temps où elle ou il est en service pour cette année de travail.

Ces jours de congé de maladie non utilisés sont cumulatifs et versés, moins 1 journée, dans une banque au crédit de l'enseignante ou l'enseignant et s'ajoutent aux jours déjà versés dans une banque au crédit de l'enseignante ou l'enseignant.
Les jours de congé de maladie sont remboursés, lorsque l'enseignante ou l'enseignant quitte définitivement le service de la commission.

De plus, dans le cas d'une première année de service d'une enseignante ou d'un enseignant, la commission ajoute un crédit de six jours non monnayables de congé de maladie.

Rétroactivité salariale et assurance-emploi - Rétroactivité salariale et RQAP